Écouter le Changement

Écouter le Changement

Vie Créative

Être à l’écoute du temps qui passe, de nos évolutions et des évolutions de notre entourage est selon moi un des secrets les moins partagés du management. Vous trouverez des livres entiers pour vous expliquer comment être plus productif et plus agile, mais combien pour vous faire réaliser qu’aujourd’hui est différent d’hier beaucoup plus profondément que les apparences ne le laissent penser ?

Cela implique d’abord d’écouter en nous, par exemple grâce à la méditation, pour nous aider à voir, comprendre et admettre nos propres changements. Ensuite, observer notre entourage, fort de notre expérience, pour sentir que chacun traverse à son rythme les mêmes évolutions.

Ce que nous nommons le changement est appelé impermanence, dans la philosophie et la spiritualité. Ce mot est plus clair, car changement implique que la stabilité est l’état par défaut et l’évolution l’exception, tandis que l’impermanence met l’accent sur l’évolution continue et inévitable.

C’est seulement en nous plaçant dans cette perspective de changement permanent que nous pouvons prendre les bonnes décisions au quotidien. Nous disposons, paradoxalement, d’une plus grande longueur de vue en nous concentrant sur le présent, pour mieux anticiper le futur.

En tant que responsables d’entreprise, nous sommes toujours attentifs aux évolutions de l’environnement, pour y repérer des opportunités et des menaces (le fameux cadran SWOT). En revanche, il faut une très grande capacité de recul, une grande marge de manœuvre pour capter les évolutions subtiles qui surviennent en nous, dans notre famille, dans nos équipes. Sans cette aptitude, nous en sommes réduits à constater les changements lorsqu’ils sont devenus évidents, inévitables et à les traiter comme des crises, dans l’urgence.

Et pourtant, c’est une constante: les besoins de notre entourage et de nos équipes se transforment naturellement.

Pour donner une image, nous nous comportons souvent comme des conducteurs. Nous sommes concentrés sur la route, attentifs aux changements d’environnements, aux autres véhicules, les concurrents et les partenaires par exemple dans cette métaphore. Et nous prêtons alors peu d’attention à nous-mêmes, le conducteur, et les passagers. Nous savons que nous devons faire une pause fréquente, mais nous ne prêtons pas vraiment attention à notre ressenti réel. Nous respectons les règles de sécurité, car cela fait partie du Code de la route.

Écouter les changements humains, c’est une autre façon de voir notre rôle, une autre philosophie de vie. Ce n’est plus seulement chercher à comprendre et maitriser le changement, mais aussi le ressentir, constamment. C’est donner une plus grande place à l’intuition dans notre manière de définir notre stratégie, de collaborer et d’agir.