Membres

Le boiteux – Le Flow #40

Newsletter

Où je vous parle d'un homme boiteux croisé dans la rue, de Mélissa Laveaux et du Nom de la Rose.


Alors, comment se passe votre week-end ?

Pour écrire, il faut observer, s’accrocher à un détail, le tourner, le retourner dans sa tête, comprendre pourquoi il nous obsède.

Nous sortons peu en ce moment, mais c’est suffisant pour capter l’insolite. Aujourd’hui, donc, ce sera fiction, au travers d’une micro-nouvelle, qui est partie d’un petit détail qui m’a hanté pendant des semaines. Pas forcément celui que vous imaginez. J’en discute après le texte.

Bonne lecture !


Le boiteux

Était-ce la démarche étrange de l’homme devant moi qui m’avait poussé à le suivre ? J’avais du temps ce matin-là et il était fort intrigant.

Il était bien habillé. Costume sombre, élégant. Une cravate ? Je l’aurais parié. Il n’avait pas de chapeau, mais inconsciemment, j’imaginais ce grand homme brun, filiforme avec un Borsalino. Sa main se balançait avec saccade, entrainée par une sacoche en cuir un peu désuète. Aujourd’hui, les cadres portaient tous un ordinateur en bandoulière, souvent même sur leur dos. Il semblait d’une autre époque. Il avançait d’un pas rapide, pourtant mal assuré, claudiquant. Tout concourait à lui donner un air de pantin désarticulé animé par un marionnettiste ivre.