Membres

Rêver le déconfinement – Le Flow #6

Newsletter

Où je vous parle de déconfinement et de changements sociaux, de Gaël Faye et de Sting.


Le temps désormais file à un rythme lent et régulier. Aujourd’hui ressemble à hier, qui ressemble à demain. Il est même parfois difficile de se rappeler quel jour nous sommes tant nos repères sont brouillés. Nous n’avons plus nos activités hebdomadaires pour cadencer notre vie. Comme disait l’hippopotame de Pierre Desproges : « C’est marrant, j’arrive pas à me faire à l’idée qu’on est déjà jeudi ». Ou samedi.

Romain Cristofini, auteur et coach, nous disait que nous sommes dans une forme de retraite forcée, que c’est une opportunité unique qui s’offre à nous de faire une pause et de penser à la manière dont nous souhaitons voir le monde tourner.

Pourtant, à l’inverse des retraites de yoga et de méditation qui nous mettent volontairement hors du monde, hors de notre quotidien, le monde ici s’invite chez nous, par nos portes et fenêtres. Il faut jongler avec les occupations des enfants, les demandes de ses clients ou se battre pour se réinventer et trouver de nouveaux prospects. Il faut planifier l’approvisionnement, s’assurer que le frigo est toujours plein. Il faut soutenir ses proches, ses collègues, prendre des nouvelles de ses amis. Au final, mon obsession en ce moment est de ne laisser personne derrière, personne à la traîne. Je m’inquiète même pour mon libraire préféré et j’ai précommandé des livres et acheté un bon cadeau, car je veux retrouver ces petits commerces qui me font du bien, à l’issue de cette période.