Franck Thilliez

« J’ai appris à faire attention à mes personnages »
Franck Thilliez
J’ai appris à faire attention à mes personnages. Les gens ressentent beaucoup les émotions des personnages. On a affaire à des gens qui n’existent pas, des êtres de papier, complètement créés, mais il y a un tel attachement du lecteur à ces personnages, que si on fait du mal à l’un de ces personnages, c’est comme si on faisait du mal au lecteur ou à un proche.

Est-il besoin de présenter Franck Thilliez ? Franck est auteur de polar, un des maîtres du thriller en France, connu notamment pour ses deux personnages phares, Franck Sharko et Lucie Hennebelle. Depuis 2004, il a publié 22 romans. 22 romans, tout cela sans compter les nouvelles, les essais, les participations à des ouvrages collectifs, et son travail de scénariste pour la télé et la BD.

Dans cet épisode, Franck nous parle :

  • de sa passion pour les histoires ;
  • de la peur qu’il aime placer au cœur de ses textes ;
  • de ses échanges avec les lecteurs et de leur empathie vis-à-vis des personnages ;
  • de l’image particulière, tintée de noirceur, des auteurs de polar ;
  • des précautions à prendre lorsque l’on traite de sujets sensibles ;
  • de ses débuts dans l’écriture ;
  • de « La Chambre des Morts », son premier succès ;
  • des adaptations cinématographiques de ses romans ;
  • de la création de concepts et de personnages forts ;
  • de la trilogie Syndrome[E]/[Gataca]/Atom[ka] ;
  • de sa méthode de travail ;
  • du travail de recherche et de sa façon de faire découvrir de nouveaux sujets, souvent scientifiques, aux lecteurs ;
  • de son roman « Pandemia », une histoire de virus très bien documentée ;
  • des polars et des thrillers ;
  • de son travail de scénariste sur la série Alex Hugo (avec Niko Tackian) ;
  • de son nouveau roman « Labyrinthes »

Ses principaux liens :

Le podcast Double Vie est animé par Mickaël Rémond, entrepreneur et auteur. En menant cette double vie, il a décidé de rencontrer et d’interviewer celles et ceux qui, comme lui, réinventent le monde grâce à la fiction.


Crédits :
• Illustrations : Pauline Pourcelot
• Montage : Grégoire Levillain