Mélanie Fazi

« L’inspiration a un côté viscéral »
Mélanie Fazi
Beaucoup de conseils d’écriture occultent le fait que par moment ce soit impossible de trouver l’inspiration et beaucoup de méthodes insistent sur des trucs pour déclencher l’inspiration et ne parlent pas du côté viscéral.

Mélanie Fazi, traductrice, autrice de romans et de nouvelles fantastiques, a un vrai talent pour construire des histoires percutantes servies par un style poétique. Elle a publié plus récemment des œuvres personnelles, parlant de son parcours et de sa vision de la vie. Son dernier livre, L’année Suspendue, est sorti le 2 avril 2021 chez Dystopia.

J’adore ses textes, et je pense que cela s’entend dans le podcast. Nous avons eu une discussion passionnante sur son parcours et sur l’écriture, mais nous avons aussi abordé ses textes sur la différence, de manière simple et touchante. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à écouter ce podcast que j’en ai eu à l’enregistrer.

Mélanie nous parle dans cet épisode :

  • De ses débuts dans l’écriture et de sa fascination pour la création ;
  • De son attrait pour le genre fantastique ;
  • De ses influences, Stephen King, H.P. Lovecraft, mais surtout Lisa Tuttle et Graham Joyce ;
  • Du travail de traduction et d’adaptation ;
  • De ses romans et recueils de nouvelles ;
  • De sa rencontre avec Léa Silhol, des Éditions de l’Oxymore ;
  • De l’inspiration et du côté viscéral de l’écriture ;
  • De ses œuvres de non-fiction, « Nous qui n’existons pas » et « L’année suspendue ».

Voici les liens principaux pour découvrir le travail de Mélanie :

Le podcast Double Vie est animé par Mickaël Rémond, entrepreneur et auteur. En menant cette double vie, il a décidé de rencontrer et d’interviewer celles et ceux qui, comme lui, réinventent le monde grâce à la fiction.


Crédits :
• Photo : Vinciane Lebrun
• Illustrations : Pauline Pourcelot